Caroline Vyzas

19 mai 2018

Les rendez-vous manqués


Dessiner est une sorte de conversation entre mon inspiration et moi-même. Et parfois, soit moi soit mes pinceaux nous n'avons rien à nous dire.

Les jours où j'ai du temps, la question ne se pose même pas, je ne perds pas une seconde, je m'installe directement... sauf que lors de ces occasions "forcées"  j'ai souvent le sentiment de ne pas vouloir peindre. Je m'oblige souvent en me disant que maintenant je suis seule et il faut saisir cette opportunité mais le fait est que je n'ai rien à exprimer sur rendez-vous. C'est plutôt l'inverse qui doit se produire, ... une sorte d'inspiration qui vient à mon esprit et il faut que je la transpose sur mon support, et cela peut se produire à toute heure et bien souvent lorsque je ne suis pas seule ou pas chez moi. Et donc dans ces cas je ne peux pas répondre à cette inspiration et parfois elle s'en va quand je suis à nouveau disponible 

Mais revenons au point où je dis que je dois peindre lorsque l'occasion se présente, si rien ne vient, je n'insiste pas. Quand je ressens ces blocages, je change d'activité, comme par exemple écrire ou prendre des photos. Les photos me demandent en général moins d'efforts et celles que je montre ici sont principalement des fleurs de mon jardin, (et j'aime aussi beaucoup photographier mes enfants). Mais parfois il n'y a rien à faire, rien ne vient,  ni en dessinant ni en faisant des photos, rien, ce n'est pas le bon horaire.  C'est assez frustrant à ressentir,...  je sais bien qu'il faut accepter ces étapes, qu'elles font partie de mon processus. 
















"Rendez-vous manqués", gravure et acrylique sur papier,
Caroline Vyzas, 2018

0

7 mai 2018

Regarde le merveilleux

Même si le bonheur t'oublie un peu, ne l'oublie jamais tout à fait. 
Jaques Prévert



marqueurs et feutres à encre de Chine sur papier 30x42cm,
mai 2018, Caroline Vyzas






















0

3 mai 2018

67 jours

0

26 avr. 2018

Peut-être




L'espoir est un état d'esprit (...) c'est une orientation de l'esprit et du coeur (...) ce n'est pas la conviction qu'une chose aura une issue favorable, mais la certitude que cette chose a un sens, quoiqu'il advienne.  

Vaclav Havel
Caroline vyzas, mai 2018


avril 2018,
acrylique sur papier
0

14 juin 2017

quand tout est différent



Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus mais être heureux pour ce qui a été. Marguerite Yourcenar

Caroline Vyzas, double exposition, 2017

0

12 juin 2017

kalokairi


Tout change en Grèce: le paysage, les villes, les gens, la mer, les touristes, etc...sauf ...





0

9 juin 2017

jardin






" se souvenir "
marqueurs et peinture acrylique sur papier,
A4, 2017, Caroline Vyzas



0