Caroline Vyzas

13 déc. 2018

Peindre

acrylique et encre de Chine,
papier 42x50 cm. 2018. Caroline Vyzas


Peindre c'est aller au-delà... ou plutôt c'est poser un pont entre le moment présent et tous les temps passés ou futurs, toutes les peines, toutes les joies, ... et essayer de les poser sur un support. Peindre est un besoin, un besoin de raconter en utilisant un autre langage.  Les couleurs sont les lignes de la partition et les symboles sont les notes. Et quand je pense que mon dessin est fini, je le regarde avec amour, et tout en l'observant j'ai alors l'impression qu'il danse.


... et pour aller vers quelque chose de plus léger, une petite anecdote:
L'autre jour en déposant ma fille à l'école, je lui disais au revoir et un autre enfant me dit : " alors tu vas au travail maintenant" ce à quoi ma fille répond directement avec une expression de consternation en levant les yeux
" mais non !! ma maman va à la maison pour continuer son coloriage "








0

20 sept. 2018

les collections


My soul is a hidden orchestra; I know not what instruments, what fiddlestrings and harps, drums and tamboura I sound and clash inside myself. All I hear is the symphony.

Acrylique et encre de Chine sur papier,
septembre 2018,
Caroline Vyzas




0

Reconnaissance

“To say what you want to say, you must create another language and nourish it for years with what you have loved, with what you have lost, with what you will never find again.” 
― Giorgos Seferis



encre de Chine et acrylique sur papier,
septembre 2018, Caroline Vyzas

0

Septembre

Mes derniers dessins sont nuancés et portent les empreintes du passé sans s'alourdir,... ils racontent pour laisser partir et ouvrent des fenêtres sur des mondes nouveaux. Je ne rêve plus, je vis
dessin encre de Chine et peinture acrylique, sur papier 42x30cm,
sept. 2018, Caroline Vyzas

0

19 mai 2018

Les rendez-vous manqués


Dessiner est une sorte de conversation entre mon inspiration et moi-même. Et parfois, soit moi soit mes pinceaux nous n'avons rien à nous dire.

Les jours où j'ai du temps, la question ne se pose même pas, je ne perds pas une seconde, je m'installe directement... sauf que lors de ces occasions "forcées"  j'ai souvent le sentiment de ne pas vouloir peindre. Je m'oblige souvent en me disant que maintenant je suis seule et il faut saisir cette opportunité mais le fait est que je n'ai rien à exprimer sur rendez-vous. C'est plutôt l'inverse qui doit se produire, ... une sorte d'inspiration qui vient à mon esprit et il faut que je la transpose sur mon support, et cela peut se produire à toute heure et bien souvent lorsque je ne suis pas seule ou pas chez moi. Et donc dans ces cas je ne peux pas répondre à cette inspiration et parfois elle s'en va quand je suis à nouveau disponible 

Mais revenons au point où je dis que je dois peindre lorsque l'occasion se présente, si rien ne vient, je n'insiste pas. Quand je ressens ces blocages, je change d'activité, comme par exemple écrire ou prendre des photos. Les photos me demandent en général moins d'efforts et celles que je montre ici sont principalement des fleurs de mon jardin, (et j'aime aussi beaucoup photographier mes enfants). Mais parfois il n'y a rien à faire, rien ne vient,  ni en dessinant ni en faisant des photos, rien, ce n'est pas le bon horaire.  C'est assez frustrant à ressentir,...  je sais bien qu'il faut accepter ces étapes, qu'elles font partie de mon processus. 
















"Rendez-vous manqués", gravure et acrylique sur papier,
Caroline Vyzas, 2018

0

7 mai 2018

Regarde le merveilleux

Même si le bonheur t'oublie un peu, ne l'oublie jamais tout à fait. 
Jaques Prévert



marqueurs et feutres à encre de Chine sur papier 30x42cm,
mai 2018, Caroline Vyzas






















0

3 mai 2018

67 jours

0