10 déc. 2014

Dessin au pastel

J'aime utiliser les pastels, pastels secs et gras combinés, et j'aime tout particulièrement créer une base blanche de pastels gras, ensuite ajouter des pigments colorés ou pastels secs broyés et finalement graver dans certains zones épaisses ( que je laisse sécher quelques semaines) et graver avec un couteau des détails.

Une image est plus parlante,...

caroline - Vyzas

Mise en scène, chacun chez soi

Pastels Sennelier sur papier
31x42cm, signé Caroline Vyzas, 2007

La qualité des pastels



J'utilise les pastels de la marque Sennelier, leur texture est magnifique, les couleurs parfaites et si nombreuses. Bref je n'ai sans doutes pas assez  d'adjectifs techniques pour vanter leur qualité.
Ce qui m'intéresse en tant qu'artiste c'est la texture de chaque bâton de pastel. D'ailleurs même chez Sennelier, il arrive que certaines couleurs ne soient pas agréables à travailler et je les mets à l'écart.
Je ne connais pas la technique, j'ai simplement expérimenter pendant une dizaine d'années. Donc je ne parle pas de la technique (au sens académique) du pastel, mais bien de ma propre technique.
J'applique d'abord du pastel gras, puis j'écrase avec mes doigts des pastels secs (ou au mortier si ils ne sont pas assez tendre et j'ai vraiment besoin de cette couleur) et je travaille par couches successives.

Pastel gras, pastel sec

Le pastel gras a comme son nom l'indique une texture grasse, qui lorsque je l'applique comme base sur mon papier ou ma toile, sert d'accroche aux pigments du pastel sec. Qui lui, a tendance à se disperser. Donc aux premiers abords, cela semble très plat et léger, mais cette combinaison me donne de l'épaisseur et de la profondeur. Je peux graver avec mon couteau et ajouter ou retirer de la matière à chaque instant.

Dessin aux pastel, Sennelier, technique

Quelques idées volent en éclat

Pastels sur papier,
31x42 cm, signé Caroline Vyzas, 2007.

Le problème de l'encadrement pour un pastel

Le seul défaut que je prête aux pastels, c'est la fragilité de l'oeuvre. Il faut encadrer chaque dessin, et je ne suis pas capable de le faire moi-même. Donc l'encadrement est une dépense importante en cas d'exposition. Mais même pour une commande privée, je ne peux que recommander de laisser un professionnel s'en charger. Et bien sûr, s'il s'agit d'une toile, le poids du cadre et du verre n'est pas à négliger, surtout sur un grand format. J'ai souvent eu des difficulté à faire encadrer correctement des oeuvres à cause de ma technique. Mais ce n'est pas ce qui va m'arrêter...

A bientôt, 
Caroline V


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire