6 nov. 2015

Opacité et transparence ( des feutres et des expériences )


La technique de dessin ( ou de peinture ) avec des marqueurs peut résonner comme une technique inférieure ( à l'huile, aux pastels, à l'acrylique,...) mais il faut corriger cette impression négative en soulignant que désormais les encres que contiennent ces marqueurs ou feutres sont constituées de pigments (plus) résistants à lumière naturelle et ont une base aqueuse. J'ai eu la chance d'en tester de nouveaux et je profite de l'occasion pour vous montrer ce que cela représente pour mon travail.





Les nouveaux marqueurs et les bénéfices pour mes dessins


Le matériel n'est pas le plus important dans mon processus de création ( et je pourrais me contenter d'une couleur ou d'un simple crayon gris ) mais en ayant accès à de nouveaux marqueurs mes possibilités d'expérimentation s'élargissent et c'est donc avant tout une recherche personnelle. J'aime donner plus de profondeur à mes dessins en "superpositionnant" plusieurs couches de dessin, en jouant avec l'opacité et la transparence......hum ? ? ?
Ce n'est pas très clair, oui en effet, je vais essayer de l'expliquer avec des images: 

Ci-dessous, les nouveaux marqueurs que j'ai essayé les : GRAPHIK, Line painter de Derwent. 

Leur pointe est très fine et ces marqueurs sont comparables aux Posca PC-1MR qui sont aussi très fins. La différence est dans la composition de l'encre, mais aussi dans le choix des couleurs. Une gamme complète l'autre. 


Les Graphik ont probablement un plus grand débit d'encre car le temps de séchage me paraît un peu plus long, mais cela ne me gêne pas, au contraire, dans mon cas et pour ma technique c'est même un avantage.

GRAPHIK  0, 5 mm.  : Opaque, choix de couleurs ( 20 nuances ), grand débit d'encre
POSCA  0, 7 mm.  : Opaque, couleurs ( 14 nuances dont 3 métalliques)



J'utilise souvent pour commencer le feutre de Faber-Castell, le pitt artist pen, comme sur le dessin ci-dessous, dans la zone supérieure à droite, le feutre bleu indanthrène ( feutre auquel j'ai consacré un article dans mon blog, et que vous pouvez relire ici. ) est mon préféré.

Sur ce dessin ci-dessous, il y a une structure au pinceau et peinture acrylique ( Première couche) , puis des détails avec le feutre ( deuxième couche) et enfin les marqueurs entrent dans la danse ( troisième couche) : photo suivante on aperçoit dans la partie inférieure un bonhomme...Des fenêtres s'ouvrent, des portes se délient...les cours intérieures perdent leur timidité...






Un bonhomme fait son apparition, marqueur utilisé : GRAPHIK  line painter #12
recouvre sans problème la peinture acrylique ! oh joie !  dans mon domaine et pour l'artiste que je suis, excusez-moi mais je savoure pleinement cette prouesse de la technologie. Un marqueur qui n'est pas à base d'alcool, qui s'utilise comme de la peinture acrylique, etc...quel bonheur quel bonheur,. enfin bref passons à la suite...



Et pour finir, voici ce que je teste pour faire une série 

mêlant impression et dessin 


je grave une plaque qui sert de trame et que j'intègre au début ou à la fin d'un dessin, mon but est d'amener de la profondeur. Ou plutôt des nuances, je souhaite apporter des nuances comme des fenêtres sur les émotions.


à droite la plaque de gomme que j'ai gravée et à gauche un exemple ( en réalité c'est mon dessin test): j'ai imprimé la plaque puis j'ai dessiné en continuant le dessin créer par l'impression.




Un dessin qui s'intègre à une impression...
ou une impression qui s'intègre au dessin, ou pas.


A bientôt,

Caroline V








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire